Accueil

 
Nouvelles formes d’interaction reposant sur des techniques nouvelles



 

Enrichir le site par mail

Lors de la conférence « Logiciels libres et médias alternatifs » du Métallos Médialab (septembre 2003), le besoin de pouvoir enrichir un site SPIP directement par email a été plusieurs fois évoqué par des responsables de sites d’information. En effet, les journalistes en déplacement disposent souvent de connexions au réseau lentes et peu fiables, et il serait plus simple pour eux d’envoyer leurs articles par email qu’en se connectant à l’interface privée par le Web.

Principalement, quatre cas de figures justifient un tel développement :

— Certains utilisateurs sont impressionnés par la richesse (ou lourdeur) de l’interface graphique, et malgré les efforts d’ergonomie des développeurs, décrètent que l’apparente richesse fonctionnelle est forcément source de complexité. Ils refusent alors, purement et simplement, de se connecter à cet espace qu’ils jugent trop complexe.

— L’interface extrêmement graphique et riche de l’espace privé le rendent très pénible à utiliser par des personnes présentant des déficiences visuelles. L’interface de SPIP intègre certains éléments destinés à leur faciliter l’utilisation (par exemple des raccourcis clavier pour naviguer entre les différents éléments), mais cela nécessite un apprentissage qui interdit le travail initial en autonomie (la personne doit se faire expliquer l’interface avant de pouvoir travailler seule). À l’inverse, les malvoyants maîtrisent depuis des années les logiciels de courrier électronique (outil particulièrement adapté à leur handicap).

— Les situations de mauvaise qualité de connexion à l’internet (lenteur, déconnexions inopinées...) rendent extrêmement pénible l’utilisation de l’interface en ligne (malgré l’apparition d’une présentation allégée en mode texte héritée de l’expérience du site Samizdat, qui avait développé sa propre interface allégée lors du sommet de Gênes).

— La démocratisation des « smartphones » et de PDA communicants, qui permettent des connexions ponctuelles à l’internet via Bluetooth, Wifi, etc. L’affichage de l’interface graphique sur les minuscules écrans de ces appareils est évidemment très pénible ; de plus, les connexions peuvent manquer de fiabilité ou être trop chères pour être utiliser longtemps (connexions payées à la durée ou au débit, et non au forfait comme cela devient la norme avec un ordinateur de bureau). En revanche, l’envoi de mails est une procédure très simple avec ces appareils.

Le moyen permettant de répondre à ces quatre situations consiste à pouvoir alimenter le site en lui envoyant des articles et des brèves directement par mail. Le rédacteur n’a plus alors besoin de se connecter à l’interface privée sur le Web, mais envoie directement un email. La procédure est d’une rapidité incomparable.

Une telle méthode est, par exemple, utilisée par la site Les Chroniques du Menteur, son webmestre Pierre Lazuly gérant intégralement les mises à jour du site par échange de courriers électroniques.

Les développements réalisés pour les Chroniques du Menteur n’ont jamais été intégrées à SPIP, car ils nécessitent le contrôle du système de messagerie du serveur par le webmestre du site, possibilité qui est très rarement fournie au grand public qui utilise SPIP.

Lors des rencontres au Métallos Médialab, le webmestre de Samizdat a suggéré une solution technique simple et utilisable avec les sites SPIP, où qu’ils soient hébergés. Le principe technique consiste à utiliser n’importe quelle adresse email (on peut très facilement obtenir une adresse email gratuite après de services spécialisés, tels Hotmail) ; c’est à cette adresse que les rédacteurs envoient leurs articles ; ensuite, SPIP consulte de son côté cette boîte aux lettres à intervalles réguliers et effectue les mises à jour nécessaires. Ainsi le problème du logiciel de mail installé sur la même machine que le site Web, situation dont très peu de webmestres disposent, est contourné.