Accueil

 
Nouvelles formes d’interaction reposant sur des techniques nouvelles



 

Une interface réduite à l’essentiel

L’idée d’une interface réduite à l’essentiel est destinée aux personnes ayant un vitesse de lecture très réduite.

— Les malvoyants et les personnes illettrées déchiffrent les textes. Cette lenteur de lecture rend l’utilisation d’une interface pléthorique pénible.

— 60% des sourds ont des difficultés de lecture. Solution : La mise en place d’une traduction en langage des signes pour les titres et les textes. Sous forme de vidéos au format compressé, elles s’ouvrent dans une fenêtre pop-up lorsqu’on clique sur l’icône à côté de chaque titre ou texte. Il serait cependant très difficile de proposer des vidéo pour les quelques 1400 indications textuelles que comprend l’interface de SPIP.

— Les non-voyants ont besoin d’une interface épurée, simple pour pouvoir assimiler l’espace qu’ils découvrent à travers une réglette braille (il faut imaginer que les non-voyants découvrent les sites Web non seulement en interface entièrement textuelle, mais de plus ligne par ligne).

L’idée d’une interface réduite aux fonctionnalités essentielles (donc nettement moins « verbeuse » que l’interface actuelle) compléterait ainsi la possibilité d’enrichir le site par email.

Une telle interface cumulerait plusieurs avantages :
— moins de textes à lire avant de trouver l’élément recherché dans la page,
— beaucoup moins de chaînes de caractère à traduire en vidéo en langue de sourds,
— plus grande facilité à utiliser pour ce cas les recommandations d’accessibilité BrailleNet.